Blog d’actualité

Retrouvez toutes les actualités du CERA

  • Contribution du CERA au Grand Débat National

    Le 18 Mar 2019 - Catégorie : Les Colloques

    6 mars 2019

    Contribution des adhérents du CERA au Grand Débat National

    3 heures de réflexion, facilitation et partage autour des 4 grands thèmes proposés par l’Etat concernant le Grand Débat National au LUDyLAB

     

    UN COCKTAIL DE 30 PERSONNES ACTIVES

    DES METHODES DE REFLEXION CREATIVES

    3 HEURES D’INTELLIGENCE COLLECTIVE

    PARTAGE ET CONVIVIALITE

    Et de nombreuses autres idées à retenir !

    4 idées concrètes avec propositions :

     

    POUR UN NOUVEAU DESIGN TERRITORIAL

     

    TRANSITION ÉCOLOGIQUE

     

    ÉDUCATION

     

    OPTIMISATION BUDGÉTAIRE DE L’ETAT

    THÈME DÉMOCRATIE ET CITOYENNETÉ

    DÉCENTRALISATION / POUR UN NOUVEAU DESIGN TERRITORIAL

    POURQUOI ?

    Redessiner le département pour créer des territoires ayant une identité géographique, historique, culturelle, économique commune.

    Permettre aux citoyens un fort sentiment d’appartenance, qu’ils en soient fiers et aient envie d’y vivre, d’y travailler, d’y faire des enfants.

    Exemple : La Grande Vendée

    Sur le principe de petits territoires à taille humaine comme la Suisse avec les Länders avec un maximum de 10 millions d’habitants.

    COMMENT ?

    Réduire le mille-feuilles politique et administratif (communes, communautés de communes, agglomération, Pays, métropoles, départements, région), élus, fonctionnaires…à la faveur d’un nouveau « design territorial »

    COMMENT FAIRE ?

    • Créer une association
    • Diffuser une vidéo virale sur les réseaux sociaux
    • Militer pour La Grande Vendée pour amener d’autres territoires à initier les mêmes actions :
      • Relations presse, journalistes,
      • Page facebook
      • Expert histoire/Géographie
      • Réseaux sociaux
      • Elus (maires et députés)
      • Associatons
      • Battre monnaie
    • Lancer une pétition
    • Répertorier les volontés intérieures et extérieures du territoire

    Autres idées nommées (post-it) et non approfondies :

    – Non cumul des mandats

    – Réduire tous élus, céder nombre de mandats et les rendre responsables.

    – Oui mais ce n’est pas là que l’on fait des économies

    – Diminution des parlementaires et de leur salaire

    – Autoriser le cumul entre 1 mandat local et 1 mandat national

    Associer citoyens aux grandes orientations ?

    – Qui fait quoi ? avec quelles compétences : sénateurs, députés, élus territoriaux

    – Former les gens sur les dépenses publiques

    – Avoir une meilleure information, construction de connaissances…(de tous, donc + de débats préparatoires par rapport à des questions essentielles)

    – Apprendre dès le plus jeune âge à débattre avec respect et écoute de l’autre.

    – Comment donner une culture économique aux citoyens

    – Alterner présidentielle et législative

    – Référendum

    – Plus de votation

    – Quelles modalités d’élections ? Le mode actuel ne permet pas d’affirmer une pluralité d’accord avec plusieurs candidats.

    – Le principe des débats n’est pas une mauvaise idée mais pas de RIC.

    – A l’image des tribunaux d’assises et des jurés populaires, associer systématiquement des citoyens, aux grandes décisions, votes.

    – Toutes reformes doivent être facultatives

    – Vote participatif sur certaines questions

    – A la fois des élus – revoir cependant les modalités électives et des citoyens tirés au sort puis formés et accompagnés

    – Citoyens tirés au sort pour nourrir les décisions

    – Proximité élus et citoyens à privilégier.

    – Comment redonner du pouvoir aux élus locaux ?

    – LA CESE : à quoi ça sert ?

    – Le CESE est inutile, ils font des statistiques

    – Empilement des lois

    – Supprimer le CESE et le CESEER

    – Transparence totale des revenus des élus

    – Beaucoup de gens n’ont plus confiance en les élus

    – Mixité sociale en respectant d’abord les valeurs de la république au plus haut niveau de l’état

    – Faire évoluer les acteurs vers le zéro mépris

    – Application de la loi

    – Plus de culture liée aux valeurs.

     

    THÈME ORGANISATION DE L’ETAT ET DES SERVICES PUBLICS

    ÉDUCATION

    POURQUOI ?

    Permettre aux élèves d’apprendre et des citoyens autonomes et épanouis

    COMMENT ?

    Par la mise en œuvre de l’autonomie des établissements et des chefs d’établissements dans le recrutement de leurs équipes afin de rendre les enseignants et autres personnels plus impliqués dans la réussite des élèves.

    COMMENT FAIRE ?

    • Mobiliser les équipes sur la diversification des méthodes pédagogiques
    • Définir ensemble le projet d’établissement en cohérence avec les valeurs de la République
    • Introduire la notion de management dans les établissements
    • Proposer une gestion et un développement des compétences et des carrières du personnel des établissements
    • Favoriser la mobilité des enseignants entre le monde enseignant/scolaire et l’extérieur
    • Créer des conditions d’expérimentations
    • Obligation d’adhésion à un syndicat (valable pour d’autres propositions, d’autres secteurs)

     

    RÉDUCTION DES CHARGES

    POURQUOI ?

    Redonner de la valeur au Service Public avec bienveillance et exigence

    COMMENT ?

    Réaliser un audit sur l’état des lieux afin de pratiquer une meilleure gestion des richesses humaines.

    COMMENT FAIRE ?

    • Ramener le temps de travail du service public à 37 h
    • Supprimer les emplois à vie
    • Diminuer le nombre d’ENArques
    • Améliorer les méthodes comptables publiques
    • Améliorer la gestion du personnel public
    • Suppression de la promotion à l’ancienneté
    • Évaluation de la production

    Autres idées nommées et non approfondies :

    Améliorer le fonctionnement :

    – RSI

    – Chacun doit être productif

    – Audits extérieurs dans les différentes fonctions et procédures

    – Les hauts fonctionnaires des ministères

    – Possibilité de licencier un fonctionnaire

    – Contreproductif

    – Comment supprimer les règles administratives inutiles ?

    – Déclarations identiques à plusieurs organismes : comment optimiser ?

    – Les programmes informatiques compliquent beaucoup les démarches

    – Dépenser les budgets pour en avoir de nouveaux ??

    – Supprimer : culture, écologie, économie, éducation.

     

    THÈME LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE

    POLLUTION, TAXES, R & D

    Pourquoi ?

    Taxer n’est pas financer !

    Les pollueurs sont les payeurs

    Comment ?

    Financer uniquement la R & D en taxant les mauvais usages

    Médiatiser les bonnes idées

    Simplifier le cadre administratif et législatif des expérimentations

    Comment faire ?

    Fixer un coût x € / gramme de CO2 sans dérogation

     

    Autres idées nommées et non approfondies :

    Redonner du pouvoir localement :

    – Peut-on retourner à une agriculture comme au moyen-âge ?

    – Favoriser les circuits courts, Produire et consommer local

    – Devenir « Frangal »

    Réglementation :

    – Politique mondiale de l’environnement

    – Une réglementation européenne unique : transport, fiscalité, produits, …

    – Concilier écologie et économie (écologie circulaire)

    – Harmoniser les règles car l’écologie concerne les ressources de notre planète dans sa

    globalité.

    – Doit-on mettre l’agriculture et l’industrie sur un même plan ?

    Production /consommation/réguler :

    – Pourquoi mettre au même niveau protection et concurrence ? Et pourquoi pas Innovation ?

    – Réguler les serveurs internet

    – Gestion des déchets et plus particulièrement les plastiques.

    – Interdire la surproduction pour ne pas avoir à détruire

    – Faire évoluer notre manière de nous alimenter.

     

    THÈME LA FISCALITÉ ET LES DÉPENSES PUBLIQUES

    OPTIMISATION SERVICES / DÉPENSES

    Pourquoi ?

    Optimiser les missions de l’Etat afin de dépenser mieux et moins

    Comment ?

    Redonner du sens collectif et responsabiliser chacun tout en redonnant des ressources aux entreprises afin que les salariés disposent d’un pouvoir de vivre

    Comment faire ?

    A travers des propositions de fléchages, des critères de productivité, de sous-traitance par le privé dans certains cas, d’efficience…

    • Même statut pour les fonctionnaires que le secteur privé
    • Partager les expériences qui fonctionnent bien
    • Ne pas dépenser l’argent qu’on n’a pas
    • Identifier les besoins (fléchage allocations / impôts)

    Proposition de garder des services au sein de l’Etat comme l’Armée, la formation, la Recherche (santé, environnement).

    Autres idées nommées et non approfondies :

    -Transformer une partie de l’imposition, par des obligations d’état à 20 ans/liées à l’inflation, assorti d’un avantage.

    Que faudrait-il faire pour rendre la fiscalité + juste et + efficaces :

    – 2.4% des français contribuent à 80%de l’IRPP

    – Tout le monde participe

    – Il faut que le système soit plus simple, plus lisible par tous et qu’il n’y soit pas 2 poids 2 mesures, face à l’impôt et son non-paiement.

    – Impôt sur le revenu pour tous même une petite participation

    – Rendre l’impôt supportable par tous : aisé comme moins aisé

    – Meilleur répartition des richesses, en particulier impôt sur les très hauts revenus

    parfois indécent.

    – Collecter l’impôt au plus près de l’usager : exemple impôts locaux pour projets locaux

    et non des subventions.

    – Augmenter les revenus de l’état, grâce au développement et au dynamisme des

    entreprises.

    – Amnistie fiscale temporaire

    – Pénaliser les élus qui ont conduit à cette situation

    – Supprimer l’Etat !

    – Transformation du modèle.