TRINH XUAN Thuan

Astrophysicien

TRINH XUAN Thuan est intervenu au CERA le 30 juin 2011 pour une Rencontre sur la thématique « Quelle est la place de l’Homme dans l’univers ? »

 

je consulte le compte rendu de la rencontre

TRINH XUAN Thuan

TRINH XUAN Thuan est né en 1948 à Hanoï au Vietnam. A 6 ans, il part pour Saigon où il fréquente l’école française « Jean Jacques Rousseau » jusqu’à son bac en 1966. C’est grâce à un riche vocabulaire de français, acquis à cette époque, qu’il a pu écrire des ouvrages sur l’astrophysique, renommés tant en raison de leur exactitude scientifique que de leur caractère poétique. Il passe ensuite une année à Polytechnique Lausanne puis se rend aux Etats-Unis pour y suivre des études d’astrophysique. Depuis 1976, il enseigne cette discipline à l’université de Charlottesville dans l’Etat de Virginie aux Etats-Unis. Il partage son temps entre les Etats-Unis et la France. En tant que professeur invité à l’université de Paris 7, à l’observatoire de Meudon, au service d’astrophysique de Saclay et à l’IAP (Institut d’astrophysique de Paris) du CNRS, il collabore régulièrement avec des scientifiques français.

Spécialiste internationalement reconnu de l’astronomie extragalactique (extérieure à la Voie Lactée) il est l’auteur de plus de 230 articles sur la formation et l’évolution des galaxies, en particulier celle des galaxies naines, et sur la synthèse des éléments légers dans le Big Bang. Ses articles font référence dans le monde entier.

Pour ses recherches astronomiques, TRINH XUAN Thuan utilise les plus grands télescopes au sol (Kitt Peak, Hawaï, Chili…) et dans l’espace (Hubble, Spitzer…). A la fin de l’année 2004, grâce à des observations faites avec Hubble il a découvert la plus jeune galaxie connue de l’univers.

Parallèlement à son travail de chercheur et de professeur d’université, il mène, par ses livres et ses conférences, une œuvre de diffusion de la connaissance scientifique auprès du grand public. Il est l’auteur de nombreux ouvrages exprimant avec clarté la vision complexe et subtile d’un scientifique sur l’univers et sur la place de l’homme dans le cosmos :
La Mélodie secrète (Fayard, 1988, Folio-Gallimard, 1991), panorama de la cosmologie moderne et de ses implications philosophiques,
Un astrophysicien (Beauchesne-Fayard, 1992, Champs-Flammarion, 1995), autobiographie,
Le Destin de l’Univers – Le Big Bang et après (Découvertes Gallimard, 1992),
Le Chaos et l’Harmonie (Fayard, 1998, Folio-Gallimard, 2000), synthèse dans un langage simple des connaissances scientifiques du XXème siècle et de leur implication philosophique,
L’Infini dans la paume de la main (Nil/Fayard, 2000, Pocket, 2002), dialogue avec le moine bouddhiste Matthieu Ricard sur les convergences et les divergences de la science et du bouddhisme dans leurs descriptions du réel,
Origines, (Fayard, 2003 / Folio-Gallimard 2005), illustré de magnifiques photos, raconte la grande fresque cosmique depuis le Big Bang jusqu’a l’émergence de la vie et de la conscience,
Les voies de la lumière (Fayard, 2007), explique l’Univers au travers du signal qu’il nous envoie : la lumière.
Le dictionnaire amoureux du ciel et des étoiles, (Plon, 2009), ou comment l’infiniment petit a-t-il accouché de l’infiniment grand ? Comment le soleil et la lune sont apparus ? Comment l’univers tout entier avec ses centaines de milliards de galaxies a-t-il jailli d’un vide microscopique ?…
Le Big Bang et après, (Albin Michel, 2010), coécrit avec Alexandre ADLER et Marc FUMAROLI, reflète une vision complexe et subtile de la vision de l’univers selon Trinh Xuan Thuan, et de la place de l’homme dans le cosmos.

questions & réponses
  • Que pensez-vous de la théorie des cordes qui dit grosso modo que les particules sont le résultat des vibrations des protons, neutrons, photons,… ?

    Cette théorie unifie la gravité avec une théorie purement mathématique qui n’a jamais rien produit de concret. J’attends la vérification expérimentale qui nous dira si c’est effectivement une théorie physique.

  • Sur quoi vous appuyez-vous pour calculer et mesurer les valeurs et unités de mesure que vous utilisez ?

    Les astrophysiciens ont mis au point certaines méthodes de mesure de distance. Pour les objets très lointains, nous nous servons de la Loi de Hubble qui énonce que les galaxies s’éloignent les unes des autres à une vitesse approximativement proportionnelle à leur distance. Autrement dit, plus une galaxie est loin de nous, plus elle semble s’éloigner rapidement et plus sa lumière décroît vers le rouge. Nous pouvons déduire ainsi des distances absolues.

Ses interventions (Podcast et vidéos)

Vos statistiques de satisfaction

Legende des notes


  • 3.7Qualité du fond
  • 3.3Qualité de la forme
  • 3.5Qualité des échanges
  • 3.5Qualité globale
  • 3,5Total